Vous êtes ici : Accueil » La CCPHB » Les communes » Equemauville

Equemauville

Informations pratiques

Ouverture de la mairie

  • Lundi, mardi et vendredi 15h – 18h
  • Mercredi et jeudi 10h – 12h

Tél. 02 31 89 03 19
Fax. 02 31 89 46 82
Courriel mairie.equemauville@wanadoo.fr

Maire : M. BAILLEUL Michel
Nombre d’habitants : 1 367 (recensement INSEE)
Superficie : 600 ha

 

Services publics

La mairie est installée dans un ancien presbytère. A proximité se trouvent :

  •  les services techniques municipaux
  • le groupe scolaire « Les Rainettes » : inauguré en 2010, labellisé éco-école depuis 4 ans, accueille 140 enfants de la TPS au CM2, dispose d’une cantine dans laquelle la cuisine est faite « maison » s’appuyant sur un projet éducatif « Mangeons bio-local ».
  •  la garderie périscolaire : accueille les enfants avant l’école à partir de 7h45 et le soir après l’école jusqu’à 18h30.
  • la salle Claude et Henri Jeanson
  • l’espace culturel Françoise Sagan comprenant un centre de télétravail, un point tourisme, une bibliothèque enfants et adultes

La commune compte de nombreuses associations dynamiques.
La commission culturelle propose plusieurs fois par an expositions, rendez-vous de l’histoire, fête de la nature, veillée de Noël et participe au festival Paroles-Paroles depuis plusieurs années.

Histoire et patrimoine

Equemauville est née en 1023 quand le viking Scamel a échoué au « Butin ». Il a baptisé le plateau au-dessus de la plage « Scamelvilla ». Ce plateau fut un camp gaulois, un camp romain également. On y a même retrouvé des pierres taillées datant du paléolithique.

 

La commune possède un blason qui respecte rigoureusement les règles de l’héraldisme.

La commune est entourée d’une ceinture boisée. Ses sites les plus visités sont la Côte de Grâce et le Mont Joli. La mairie et l’église Saint Pierre méritent le détour. Celle-ci a la particularité d’être ornée de blasons des communes et des familles du canton racontant l’histoire de la Normandie. A l’entrée, se trouve une chapelle commémorative.

7 000 fleurs par an fleurissent le village qui a obtenu sa première fleur en 2011.

La commune est également traversée de chemins de randonnée. Ces itinéraires permettent de découvrir le bois du Breuil, ses allées de rhododendrons ou le parcours santé du site hospitalier. Les randonnées se font le long des chemins de la Claire et de la Côte de Grâce.