Vous êtes ici : Accueil » Vivre au quotidien » Actualités » Projet d’antenne Free Mobile : courrier de la CCPHB et d’Ablon

Projet d’antenne Free Mobile : courrier de la CCPHB et d’Ablon

Courrier adressé au déploiement Free Mobile Région Nord-Ouest :

 

« Monsieur,

 

Suite à la réunion du 2 avril dernier qui s’est tenue dans les locaux de la Communauté de Communes du Pays de Honfleur Beuzeville, nous avons échangé sur les évolutions possibles de votre projet d’implantation d’une antenne relais supportée par un pylône de 30 mètres de hauteur, sur le terrain de M. SENECAL, à Ablon.

 

Nous vous avons fait remonter ce jour-là, notamment en présence de M. LAMON, la vive opposition des riverains sur le lieu d’implantation de votre projet. Il s’avère en effet, que seule la proximité de votre site avec le voisinage pose des questions, somme toute légitimes.

 

Nous nous sommes ainsi engagés à vous trouver dans les délais les plus brefs, un site potentiel à proximité immédiate de votre projet initial.

 

Dès le 7 avril, nous sommes revenus vers vous pour vous proposer un site adjacent à environ 300m de la parcelle de M. SENECAL. Ce nouveau site présente la vertu de s’éloigner de toute habitation existante.

 

Le 15 avril, vous réfutez dans un courriel lapidaire la proposition qui vous a été faite. Nous en sommes, croyez-nous, profondément étonnés.

 

Alors que nous avions prévu de nous revoir pour approfondir l’opportunité d’un nouveau site, vous présentez dans ce courriel des considérations techniques qui vous sont propre. Nous entendons votre nécessité de surélever de 10 à 15 mètres l’antenne relais eu égard à l’éloignement de 300 mètres. Nous entendons également votre volonté de modifier l’aspect de votre pylône.

 

Néanmoins, il nous est difficile sans que vous nous l’expliquiez plus avant, en quoi cet éloignement de 300m vers l’Est impliquerait la pose d’un second pylône sur la commune de Genneville située au sud. Il nous est également nécessaire de comprendre en quoi les travaux d’extension du réseau vous reviendrez in fine, sachant que le SDEC pourrait grandement participer au coût que vous trouvez trop élevé.

 

Croyez notre détermination à vous accompagner au mieux dans les semaines à venir pour travailler à vos côtés afin de déterminer le projet le plus intégré possible. Nous pourrons, à ce moment-là seulement, et lorsque nous serons sortis des prescriptions sanitaires, en informer largement la population.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées. »

Michel Lamarre

Président de la Communauté de Communes du Pays de Honfleur-Beuzeville

et

Xavier Canu

Maire d’Ablon

Article publié le mercredi 21 avril 2021